Cette fois, c’est le quotidien régional des Alpes-Maritimes qui nous ouvre ses colonnes dans l’édition dominicale de Nice vallées, pour un article qui nous attribue “l’invention du vélo vert, écologiquement compatible”, rien que ça ! (que le magazine du même nom ne s’en offusque pas, c’est juste une façon de parler 😉 )

Les quelques citations sont extraites d’un interview de près d’une heure avec David et moi-même, il y a donc pas mal de “coupes”, mais l’essentiel est là : l’initiative eco-sentiers est diffusée, avec la liste des adresses internet au passage.

2 réponses à : « eco-sentiers dans Nice-Matin »

  1. Je découvre l’initiative et la salue mais je me dois de réagir.

    “pneus larges, suspensions, freins à disques …” accentue l’impact de l’érosion sur les chemins” ça me parait faut bien au contraire !

    Les pneus plus larges epousent le terrain, les suspensions amortissent des chocs secs, toute cette technologie va dans une protection de la nature comparée à des pneus “lame de rasoir”, des freins on/off etc etc …

    Qui plus est il me parait très inaproprié de parler de dégats dus aux VTT, qu’en est il d’autres véhicules parfois motorisés, de troupeaux ou meme des milliers de passages de randonneurs dans certains secteurs du Mercantour.

    Que le VTT puisse contribuer à l’entretien de sentiers (parfois presque disparus, obstrués, polués) oui, chacun devrait le faire ! qu’on le considère comme element “destructeur” et pointé du doigt non.

    Il y a un réel besoin de (in)formation concernant la cohabitation du VTT dans le monde humain (pieton, chevaux, zone d’elevage, …) et le VTT peut être un vecteur d’amélioration de la nature vis à vis d’invités peu scrupuleux ou de dégradation naturelle.

    Ne donnons pas une autre vision très peu représentative de cette activité, à une population qui a tendance à ne retenir que le négatif 😉

  2. Rigocolo, cet article, depuis l’interview originale de une heure, est passé par les différents filtres du journaliste, du rédac’chef et du personnel du quotidien qui doit faire “rentrer” le sujet et ses photos avec les encarts de pub prévus, ou pas.
    Inutile de préciser que le “signal” original du départ s’en trouve très affecté !
    Maintenant, tu as globalement raison sur tes remarques mais il ne s’agit ici que d’un article dans un quotidien assez vite oublié. Par contre, l’impact a quand même été fort et clair autour de l’initiative, et c’est là l’essentiel. Notre looong travail de réhabilitation de l’image du VTT (en plus des sentiers) ne fait que commencer 😉

Rétroliens (trackbacks)