Compte-rendu de réunion avec le Conseil Général des Alpes Maritimes concernant la pratique du VTT dans le Parc Naturel Départemental de l’Estérel.

Participants

  • Le Conseil Général 06 : représentant du secteur ouest, représentant des activités nature, représentant du Plan Départemental des Itinéraires Pédestres et Randonnées (PDIPR), représentant des gardes.
  • Le club VTT de Théoule
  • Le club VTT de Mandelieu
  • L’association Eco-Sentiers

Tout d’abord un mea-culpa (cette réunion datant d’avril 2009) : L’activité associative est prise sur le temps libre et travailler ensemble n’est pas toujours évident malgré une volonté commune. Ensuite, cette réunion a ouvert des discussions nécessitant des éclaircissements et confirmations, mais ce décalage ne change en rien le fond. 😉

Contexte de la réunion

Le Parc Naturel Départemental de l’Estérel tout comme celui de la Valmasque est sous la gestion, et soumis aux règles du CG06, à savoir : pas de VTT en dehors des pistes et itinéraires dédiés.

A ce jour, aucun itinéraire “sentier” n’est dédié dans ce secteur et donc seule une pratique du VTChemins est autorisée (car même le VTT XC emprunte des sentiers dans sa pratique).

Même si le CG06 ne gère pas l’intégralité du massif de l’Estérel, c’est une partie particulièrement fréquentée par les VTTistes depuis trois décennies qui est soumise à ces règles et désormais contrôlée.

Contrairement à la Valmasque, où le CG06 est seul responsable, dans l’Estérel, le CG06 est mandaté par le Conservatoire du Littoral pour faire respecter ses règles. L’établissement national a acquis ces territoires au cours des dernières années afin d’en assurer la protection et la gestion pour les générations futures.

Pour ouvrir un dialogue et partager une véritable réflexion de fond, les clubs VTT de Théoule et Mandelieu sont les meilleurs représentants locaux pour cette discussion. De son coté, le CG06 est intéressé pour faire connaitre ses impératifs et trouver des solutions.

L’Estérel et ses occupants

L’Estérel est ce massif montagneux aux roches rouges volcaniques, connu de tous, qui domine la mer. Ce qui l’est moins,  c’est qu’il contient une faune et une flore extrêmement rare qu’il faut évidemment protéger.

Moins connu également : il est le berceau de la discipline du VTT depuis les années 80, car il permet tous les niveaux de pratique, et son terrain drainant en fait un domaine de prédilection pendant la période hivernale. Bien entendu, le massif est également très fréquenté par les randonneurs pédestres mais aussi par les chasseurs, ce qui rend l’approche du sujet très différente de celle de la Valmasque.

Réunion

Un tour de table puis quelques diapositives de présentation.

Nos représentants VTT : le plus ancien et le plus gros club de la côte, rien que ça 😉

Logo Mandelieu VTT

Le VTT Sport Mandelieu, créé en 1988, fonctionne essentiellement grâce à une équipe de bénévoles, sportifs et passionnés, qui encadrent les jeunes vététistes âgés de 7 à 77 ans sur les pistes et les sentiers de l’ Estérel tous les samedis après-midi de 14 h à 17 heures.

Ce club a connu depuis deux ans un vif succès, puisque le nombre de ses adhérents a doublé et atteint aujourd’hui plus de 100 licenciés. Le VSM est présent sur de nombreuses manifestations tout au long de l’année comme par exemple le TELETHON, et il participe également à des compétitions dans le département du 06 avec assez souvent une photo des jeunes du club en jaune et vert sur le podium, dans les pages des sports de NICE MATIN.

logotheouleLe plus ancien club de VTT de la Côte d’Azur (1987). Berceau de la pratique VTT. Organisateur d’événements (Route du Mimosa, Razorbike Trophy). Intervenant sur l’école de Théoule. Entretien des sentiers historiques.

Rappels des objectifs

Dans la continuité de l’action conjointe eco-sentiers et Conseil Général 06.

Intégrer le VTT dans les parcs de façon durable et harmonieuse :

  • Préservation du terrain et cohabitation avec les autres usagers
  • Découverte du parc et de la pratique du VTT
    • Parcours sportifs et ludiques sur pistes et sentiers
    • Éducation et sensibilisation
    • Événements locaux
  • Permettre aux VTTistes d’être acteurs sur leur terrain de pratique

Ces objectifs ouvrent le débat. Le Conseil Général rappelle ses règles d’accessibilité aux VTT, auxquelles s’ajoutent d’ailleurs celles du conservatoire du littoral.

Bien évidemment, ces contraintes aujourd’hui “appliquées strictement” posent une question essentielle sur l’existence même des clubs. Il faut toujours quelques débats pour se mettre en phase et s’apercevoir qu’il y a bien un objectif commun.

Des parcours

En support de discussion, les clubs proposent différents parcours.

Tout d’abord, des parcours “Famille” ou “Initiation” sans difficultés techniques particulières. Quelques parcours sont aussi des variantes de ceux proposés dans le guide RandOxygène, mais modifiés pour plus de sécurité et de plaisir à VTT. A ces parcours s’ajoute une zone potentiellement favorable à l’apprentissage du VTT.

Bien entendu chaque parcours proposé permet d’ouvrir la discussion sur tous les aspects qui leur sont liés (faune, flore, terrain, accessibilité, difficulté).
Esterel-maure-vieilesterel-NDAesterel-mimosasesterel-grue

Parcours Experts

Viennent ensuite les parcours Experts dont le principe est le suivant :

Extrait du guide RandOxygène :

…A chacun ensuite en fonction de son niveau et au gré de son envie d’imaginer des circuits originaux, de débusquer les petites boucles, les descentes audacieuses, les liaisons inter-vallées ou les traversées d’envergure que recèlent à l’infini collines azuréennes, plateaux du moyen pays ou cimes du Mercantour…

  • Parcours réservés a des VTTistes ayant une bonne technique
  • Pas de boucles complètes qui favoriseraient leurs accès par un pratiquant non averti
  • Chaque VTTiste devra faire une démarche plus volontaire de découverte du parc pour y accéder
  • En accord avec le principe du guide RandOxygène, chaque pratiquant créera son itinéraire pour se rendre sur ces Parcours Experts. La création de tels parcours limite la découverte « à l’aveugle » et amène les pratiquants sur des sentiers adaptés au VTT.

esterel-experts1Les parcours experts sont sujets à une discussion de fond car ils sont tracés sur sentiers.

Ces parcours sont parmi les plus utilisés depuis des années par les VTTistes et ils utilisent des sentiers de randonnées existants. Coté terrain, ces sentiers sont référencés par les PDIPR du conseil Général.

Les PDIPR sont les GR (chemins de Grande Randonnée, marqués blanc et rouge) et PR (chemins de Petite Randonnée, marqués jaunes). Ces sentiers sont par essence multi-pratiques au sein du CG, l’impact de leur utilisation sur l’environnement est connue, et la plupart d’entre eux ont même souvent été entretenus par les clubs locaux pour conserver leur accessibilité (officieusement).

Pourtant, aujourd’hui, ces mêmes PR/GR sont trop proches de certaines zones sensibles, et au même titre que les parcours proposés, il faut trouver des déviations.

De même, les propositions traversent parfois des parcelles privées pour lesquelles plusieurs solutions sont envisageables : côté CG, la possibilité de créer des sentiers de contournements ; côté clubs, avoir l’autorisation des propriétaires des parcelles pour des tracés officiels.

Officialisation et Autorisation

Bien évidemment, les parcours qui illustrent ce compte-rendu ne sont que des propositions et ne sont donc pas officiels. Mais après étude des divers parcours proposés, le parc pourrait proposer une zone d’initiation, une autre de découverte “famille”, et une autre de pratique de VTT aguerrie, tout en permettant de parcourir le parc sur les PDIPR.

C’est sur ce dernier point, que l’information restait un peu floue car visiblement nous n’avions pas la même perception de l’autorisation de rouler sur des GR/PR. Car sans cette autorisation, les VTT seraient limités à 3 sentiers ce qui mettrait en péril l’activité locale des clubs.

C’est à ce titre que nous avons demandé une autorisation officielle du Conseil Général concernant l’accès aux PDIPR par les VTT. Un email de confirmation nous a été officiellement adressé avec en substance :

Pour faire suite à votre interrogation quant à la pratique du VTT dans le parc de l’Estérel… En accord avec les principes du Plan Départemental des Itinéraires Pédestres et Randonnées, les tracés actuels du PDIPR feront l’objet d’un usage conjoint VTT / piétons

Cette information a bien sûr été diffusée aux clubs locaux afin qu’ils puissent pratiquer leur activité tout en respectant la réglementation.

5 réponses à : « Réunion Conseil Général 06 concernant le VTT dans l’Estérel »

  1. Un probleme non evoqué, c’est la communication:
    Je ne savait meme pas que le domaine de la californie (esterel)
    etait actuelement interdit aux VTT.

    Un travail dans ce sens est necessaire…

  2. C’est vrai que si on ne fait pas une démarche pour connaitre la reglementation, ça reste l’inconnu. En plus, avec les parties communales, ONF, CG06, privée, c’est vraiment pas évident.

    En l’état, s’il y avait des panneaux pour les VTT et bien on rentrerait à la maison sans rouler à moins d’etre fan de pistes … Parfois il vaut mieux ne pas savoir 😉

    Le vrai travail c’est de permettre aux VTT de rouler et d’interdire juste certains sentiers lorsque cela se justifie vraiment. Y a du boulot 🙂

  3. suite a la reunion du 13/02, post de Mars sur les parcours valmasque,

    – peut on connaitre l’avancement du projet /des travaux de rehabilitation?

    – peut on avoir des tracer sur cartes avec les nouvelles zones ludiques, nouveaux sentiers, itineraire conseille, zones d’amenagement futur?

    Merci pour tout,

    Olivier.

  4. Très difficile d’avoir des infos et des dates d’avancement. Un exemple : lors d’une réunion avec le CG il y a un an, ils nous avaient parlé de la mise en place de voies cyclistes peintes sur les routes bitumées de la Valmasque, et ce chantier vient à peine de démarrer. En fait, entre les influences hiérarchiques, politiques, et aussi économiques, les projets les moins porteurs ou les moins soutenus restent en sommeil, jusqu’à ce qu’une décision les fasse remonter au-dessus de la pile.

    Pour résumer : pas de nouvelles infos, mais dès qu’il y aura du nouveau, nous en parlerons immédiatement, puisque c’est aussi l’objet de notre initiative 😉

  5. jean louis bourgeois25 septembre 2011 à 13:44

    il est dommage que les pouvoir public ne prennent pas au serieux l occupations des jeunes, il y a beaucoup d endroit ou il existe des bike parc, pour ce qui est de la valmasque j y habite en bordure, et il y aurai de quoi faire comme le massif de l estrerel, bravo a tous les club pour vos actions,il est domage aussis que la majorité de vttiste qui a par de rouler ne pense pas de temps en temps a enlever pierres caillouts et branches genentent mettre un peut la main a la patte comme l ont dit, donner un peut de sont temps comme l ont dit car ont a de nombreux endroit ou rouler et ce sans que l ont soit affilié a un club, la liberté associé au respect bon ride a tous et encore merci a tous les club

Rétroliens (trackbacks)